L'histoire des brèches

Dirigée par

« L'histoire des brèches » dirigée par Timothée Duverger
 
Cette nouvelle collection se fonde sur le postulat que l'histoire peut être saisie par toutes les disciplines et qu'il importe autant d'exploiter des archives inédites que de reformuler des problématiques en écho avec le temps présent. Aussi sera-t-elle ouverte aux historiens comme aux non historiens  politistes, sociologues, économistes, etc.  et plus particulièrement aux jeunes chercheurs qui renouvellent les objets d'étude et les questionnements. 
Cette collection circonscrira ainsi sa chronologie à la période contemporaine, qui démarre à la Révolution française.  Elle accueillera le plus souvent des ouvrages sur l'histoire du temps présent en reconnaissant la fonction explicative de l'histoire, mais elle ne s'y réduira pas. L'histoire peut aussi être un laboratoire pour le temps présent, les « problèmes » soulevés à une époque donnée pouvant alimenter les débats d'aujourd'hui.
 
Cette collection portera donc la vision d'une science engagée qui, sans rien abandonner de la rigueur scientifique, refusera la fiction d'une séparation entre le savant et le politique.
La collection « L'histoire des brèches » puise son inspiration dans l'ouvrage de Cornelius Castoriadis, Claude Lefort et Edgar Morin : Mai 68, la brèche. Il s'agira de rejeter tout fatum historique, toute « fin de l'histoire » ou TINA (« There is no alternative »), pour explorer les brèches qui ouvrent l'horizon des possibles, les « moments critiques » rendant pensables les bifurcations.
Cette collection invitera donc à « penser » l'histoire, à une recherche de sens où les idées auront toute leur place pour imaginer d'autres futurs. 
« L'histoire des brèches » traitera des grands enjeux de société dans les champs de la démocratie, la protection sociale, l'écologie, l'économie sociale et solidaire, etc. Elle pourra accueillir jusqu'à trois publications par an. Le choix des ouvrages s'opérera à partir de trois critères : l'adéquation avec la ligne éditoriale de la collection, le sérieux scientifique et la définition d'un public cible hors du monde académique.

Maître de conférences associé à Sciences Po Bordeaux et chercheur associé au Centre Émile Durkheim, Timothée Duverger a notamment publié La décroissance, une idée pour demain (préface de Serge Latouche, Sang de la Terre, 2011), L’économie sociale et solidaire, une histoire de la société civile en France et en Europe de 1968 à nos jours (Le Bord de l’Eau, 2016) et L’égalité (im)possible ? Manifeste pour une solidarité active (avec Stéphane Junique, Les Petits Matins, 2018).

L’INVENTION DU REVENU DE BASE : LA FABRIQUE D’UNE UTOPIE DÉMOCRATIQUE

Timothée Duverger

Le premier ouvrage sur les deux siècles d’histoire du revenu de base en France, en Grande-Bretagne et aux États-Unis. Un…

En savoir plus