Documents

La Révolution Des Femmes
Fabienne Brugère

Ce livre est une analyse de notre présent mondial. il diagnostique une « révolution des femmes ». Il s’agit de décrire et d’analyser comment les femmes font leur révolution. Elles la font contre un ordre des grandeurs qu’on leur rappelle constamment, celui intouchable des « grands hommes ». Si des voix de victimes s’élèvent contre les « grands hommes », l’élite leur répond que c’est tout à fait impossible, qu’il ne faut pas perturber l’ordre des grandeurs (il y a de ce point de vue une proximité entre l’affaire DSK et l’affaire Polanski).
 

 

Le monde se soulève, les femmes aussi, à leur manière. Elles font la révolution contre un ordre de grandeur imposé, celui des « grands hommes ». Affaire DSK, #Metoo, entretien d’Adèle Haenel, Affaire Polanski : des voix s’élèvent contre le silence de la domination sexuée et sexuelle, et sous des formes nouvelles. grandeurs (il y a de ce point de vue une proximité entre l’affaire DSK et l’affaire Polanski).

Un « big bang » mené par les femmes, avec les risques d’un contre « big bang », d’une contre-révolution qui reposerait encore plus sévèrement l’ordre des grandeurs sexuées et sexuelles.

Que vont devenir les femmes ? Des hétérosexuelles, des lesbiennes, des cyborgs, des égales, etc.

 

Fabienne Brugère est Professeure de philosophie à l’Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis. Elle est Présidente de la ComUE Université Paris Lumières. Elle a publié de nombreux ouvrages, dont ces dernières années : L’éthique du care, PUF, 2011 ; Faut-il se révolter , Bayard, 2012 ; La politique de l’individu, Seuil, 2013. Elle vient de publier avec Guillaume le Blanc La fin de l’hospitalité chez Flammarion (2017) et en avril 2019 On ne naît pas femme, on le devient chez Stock.

 

En librairie en mars 2020

format : 13x20
120 pages
ISBN : 9782356877048
Prix de vente public : 12.00€

13.20 € TTC
(port et emballage compris)