Nouveaux classiques

Paul Celan Les Lieux D'un Déplacement
Alexis Nouss

 L’œuvre de Paul Celan a amené Adorno à revoir son jugement sur l’impossibilité d’écrire des poèmes après Auschwitz. Mais elle nous laisse avec un autre questionnement : comment lire des poèmes après Auschwitz ? Ceux de Celan nous en offrent l’apprentissage et cet ouvrage tente d’en dégager les voies.
Croisant les outils critiques de la théorie littéraire et de la philosophie (notamment les pensées de Benjamin, Lévinas et Derrida), l’ouvrage considère à parts égales le travail d’écriture de Celan et son travail de traduction, immense et mal connu, pour les situer au sein d’une même poétique visant l’émergence d’un dire toujours venu d’ailleurs. L’ouvrage entend également sortir l’œuvre de Celan des cadres de réception qui ont souvent été les siens en France, à savoir des lectures philosophiques ou esthétiques tendant, dans les deux cas, à relativiser son historicité.
Celan se refusait toute biographie hors du vivant de la parole poétique. Il n’empêche que son existence, de la naissance en Bucovine jusqu’au suicide à Paris, incarne le destin d’une Europe qui vit au XXe siècle son identité mutilée par le mal totalitaire. Il importait alors de retracer le décor du parcours de sa vie, ce à quoi s’emploient des vignettes rédigées en fonction des lieux qu’il connut et insérées en tête de chaque chapitre, étapes d’un déplacement le long du méridien celanien et d’un apprentissage de sa reconnaissance.

Aujourd’hui, la reconnaissance de Paul Celan, et même l’engouement pour ce grand poète est universel. Il incarne la réalisation de l’impossible, non seulement l’écriture de la poésie après Auschwitz, mais l’écriture dans « ses cendres », en parvenant à « fléchir cet anéantissement absolu » tout en se maintenant en quelque sorte dans l’extermination. Irrécupérable, le poète est approché, dans le livre d’Alexis Nouss, au terme d’une formidable tentative de plongée dans les profondeurs du monde celanien. (Extrait de la préface d'Antoine Spire).

Préface d'Antoine Spire

L'auteur : Alexis Nouss est professeur à l’Université de Cardiff où il occupe la chaire d’études culturelles à l’École d’études européennes. Ses thèmes de recherche et de réflexion portent sur la théorie de la traduction, la culture européenne, les problématiques du métissage et la littérature du témoignage.

Il est également traducteur et librettiste.

format : 15x23
380 pages
ISBN : 978-2-35687-055-1
Prix de vente public : 24.00€

26.40 € TTC
(port et emballage compris)