Les voies du politique

Principe Responsabilité Ou Principe Espérance ?
Arno Munster

 Si Hans Jonas occupe une place si centrale dans la pensée du XXIe siècle, c’est parce que sa réflexion écologique et éthique porte sur des points particulièrement sensibles de l’évolution de notre civilisation technologique.
Fondé sur une « heuristique de la peur », à savoir sur l’anticipation de la menace que comporte le développement des technologies de pointe pour la survie même de l’humanité, le « tractatus technologico-ethicus » que Jonas nous propose, avec son livre Le Principe responsabilité (1979), a comme objectif l’esquisse d’une éthique nouvelle adaptée aux problèmes réels de notre époque, à savoir d’une éthique non seulement de la sagacité, mais aussi de la responsabilité et du respect du prochain, d’une éthique défiant la résignation positiviste analytique de la philosophie contemporaine.
Le succès qu’a connu ce livre et l’accueil plutôt positif qui lui avait été réservé, notamment par les milieux écologistes, ne devrait cependant pas dissimuler le problème que la confrontation systématique que cherche Jonas, dans ce contexte précis, avec l’idéal utopique, la pensée utopique, en général, et avec le marxisme, ayant « élevé l’utopie au rang d’un but explicite », en particulier, ne fait pas unanimité.
C’est la raison pour laquelle la lecture critique du Principe Responsabilité à laquelle Arno Munster procède, a pour but non seulement de mettre en évidence la fragilité de certaines argumentations jonassiennes concernant l’utopisme et sa soi-disant dangerosité, mais de questionner aussi les jugements critiques et parfois excessifs formulés par Jonas à l’encontre d’Ernst Bloch, le philosophe (marxiste) de l’espérance et de l’utopie concrète.
En prolongeant ces réflexions vers l’œuvre de Günther Anders, l’auteur met aussi en relief la portée réelle des réflexions andersiennes concernant l’obsolescence de l’homme, face à Auschwitz et à Hiroshima, et celle de sa polémique contre Ernst Bloch qui recoupe, du moins pour une partie, celle formulée par Jonas.
Le texte de quelques conférences et entretiens radiophoniques prononcés, entre autres, à New York, à Rome, à Athènes, à Lausanne, à Genève et à Paris, ayant pour objet privilégié la pensée politique de Hannah Arendt, de Sartre, d’Adorno et d’André Gorz complètent ce volume.

L'auteur :  Arno Münster, philosophe franco-allemand, maître de conférences de philosophie à l’Université de Picardie Jules Verne d’Amiens, spécialiste de la philosophie sociale, est l’auteur de nombreux ouvrages d’histoire de la philosophie contemporaine. Il a récemment publié : L’utopie concrète d’Ernst Bloch. Une biographie, Kimé, 2001 ; Sartre et la praxis, L’Harmattan, 2005 ; Sartre et la morale, L’Harmattan, 2007 ; Hannah Arendt – contre Marx ?, Hermann, 2008 ; Adorno – une introduction, Hermann, 2009 et André Gorz ou le socialisme difficile, Lignes, 2008 (traduit en plusieurs langues).

format : 13x20.5
350 pages
ISBN : 978-2-35687-095-7
Prix de vente public : 22.00€

24.20 € TTC
(port et emballage compris)