Judaïsme

PROFESSION DU PÈRE : FUSILLÉ
Georges Waysand

Profession du père : fusillé, écrivait à chaque rentrée scolaire le lycéen venu de sa banlieue à la demande des professeurs. Père inconnu, que certains appelaient Maurice, d’autres Jean. Parce que Mojszce Chaïm faisait trop connoté ? Père jamais vu consciemment, père invisible derrière l’image conventionnelle d’un héros, presque anonyme parmi les anonymes des débuts de ce qui ne s’appelait pas encore la Résistance au milieu du peuple des corons de la Zone Interdite, gens ordinaires sans lesquels rien n’eut été possible.

Cette présence d’une absence, expérience de l’histoire a été le ressort d’un triple voyage.

Voyage dans des archives dont l’existence n’était même pas soupçonnée et qui furent en France si longues à s’ouvrir.

Voyage vers les lieux d’exode ou d’actions marquées de rencontres improbables.

Voyage enfin vers le fort de Wambrechies (Nord) lieu des exécutions du 15 décembre 42.

Expérience de l’histoire dont tout rapprochement avec des faits actuels ou à venir serait, bien évidemment, purement fortuit ?

Rien à voir avec un quelconque devoir de mémoire, trop souvent cliché passe-partout de ceux qui se dispensent d’affronter le présent de ce passé.

 

Georges Waysand, ancien directeur de recherches du CNRS, est physicien et historien de la supraconductivité, Les relations entre sciences, techniques et société sont un de ses centres essentiels d’activités, tant publiques que d’initiatives professionnelles. Il a notamment publié Estoucha (Denoël, 1997) enquête consacrée à sa mère, médecin communiste engagée volontaire aux côtés des républicains espagnols qui poursuivit son combat dans la résistance puis la déportation.

 

En librairie en juin 2020,

 

format : 16,5x23
324 pages
ISBN : 9782356876935
Prix de vente public : 25.00€

27.50 € TTC
(port et emballage compris)