Diagnostics

Service Ou Servitude
Geneviève Fraisse

Essai sur les femmes toutes mains

Notre siècle propose un nouveau paradigme du service, modèle social qui mêle emploi et solidarité. Il y eut jadis la domesticité d’apparat, puis la bonne de la bourgeoisie, et l’employée de maison de l’après-guerre. Désormais, la prise en charge de la vieillesse (mais pas seulement), et la volonté de trouver de nouveaux gisements d’emploi entraînent l’organisation du «service à la personne». Que penser de cette mutation?

Deux directions s’offrent à nous, celle du rapport entre service et démocratie, et celle du lien entre corps et propriété de soi. La question posée au XXe siècle par le service domestique fut celle de la difficulté à penser ensemble une situation faite de hiérarchie et de dépendance avec le support politique d’une société nouvelle, conjonction du principe de l’égalité de tous et de l’autonomie de la personne. Comment penser l’égalité et la dissymétrie, l’autonomie et le lien ? Comment définir un métier fait de confusion des rapports humains et de tâches sans limites précises ?

Tel est, trente ans après, l’intérêt de republier Femmes toutes mains, de manière à rendre au mot de «service» toute son opacité, à réfléchir à nouveau à ce terme simple, cru, et sérieusement équivoque.

L'auteur : Geneviève Fraisse, est philosophe, directrice de recherche au CNRS ; son travail porte sur l’histoire de la pensée de l’égalité des sexes et sa controverse contemporaine d’un point de vue épistémologique et politique. Le livre ici réédité a été construit en parallèle à l’expérience fondatrice de la revue Les Révoltes logiques. Elle a publié récemment Du Consentement (Seuil, 2007) et Le Privilège de Simone de Beauvoir (Actes sud, 2008).

Photographie © Christine Chaudagne

format : 13x20
250 pages
ISBN : 978-2-35687-040-7
Prix de vente public : 22.00€

24.20 € TTC
(port et emballage compris)