Musique classique

Tome 4 : L'Opéra Dans Tous Ses états
Michèle Lhopiteau-Dorfeuille

Toutes Les Clés Pour Explorer La Musique Classique | L'Opéra Dans Tous Ses états T4

Ce livre constitue le 4e tome de la collection. Didactique, permettant toujours d’entendre ce qui est écrit (4 CD d’extraits choisis par l’auteur accompagnent le livre), l’auteur visite l’histoire de l’opéra : son origine, les grands auteurs, et plus près de nous, elle cherche aussi à comprendre le succès des comédies musicales : la comédie musicale, nouvelle forme de l’opéra ?
Ce livre ne se contente pas d’être historique. Il s’inscrit dans le temps présent et c’est en cela qu’il est un livre «grand public».
Un livre tout public fait pour les novices comme pour les passionnés.
Un livre comme nul autre puisqu’il est aussi un livre musical formé de 4 CD.

La question est parfaitement légitime : pourquoi, vers la fin du XVIe siècle, ce besoin de faire fusionner un théâtre encore très statique – car dépourvu de la moindre mise en scène - avec la musique vocale ? Que recherchait l’aréopage de riches Florentins qui fut à l’origine de « Dafné », premier opéra des temps modernes en Occident ? Tout simplement à reconstituer la tragédie grecque telle que tous se l’imaginaient, c’est-à-dire avec de la musique pour habiller le texte. La Renaissance fut en effet un mouvement esthétique qui partit d’Italie dès le XVème siècle et travailla dans tous les domaines à imiter le plus fidèlement possible l’art des Grecs et des Romains, dont les artistes de la Péninsule avaient d’innombrables exemples sous les yeux (voir le Tome 1).
Cela dit, les Anciens n’ayant jamais su – ou jamais voulu ! - noter les sons, nous n’avons, faute de partition, pas le moindre commencement de preuve de ce qui devint au XVIème siècle, à la suite des recherches du musicologue Girolamo Mei, une vérité intangible : la tragédie grecque était entièrement chantée. Et s’il est très probable en effet que le chœur antique chantait et même dansait (il évoluait autour de l’autel de Dionysos dans l’ « orkhêstra », l’espace en demi-lune situé entre la scène et les spectateurs), nous ignorons tout de ce que faisaient les acteurs principaux - en dehors du texte qu’ils avaient à déclamer.

L'intégralité des droits d'auteur sera versée au fond de dotation CASCA (Comité d'Aide et de Soutien aux Choeurs Amateurs).

L'auteur : Lauréate des Conservatoires de Bordeaux et de Nancy, Michèle Lhopiteau-Dorfeuille a étudié la direction de choeur et d'orchestre avec Pierre Cao et la technique vocale avec Hélène Roth. Elle a repris en 1983 la direction de L'Ensemble Vocal d'Abidjan, Côte d'Ivoire, et collaboré avec Jean Claude Casadessus à l'occasion de la tournée africaine de l'Orchestre Symphonique de Lille en 1985.
En 1993, elle fonda et dirigea pendant trois ans le Choeur International de l'Alliance Française de Houston, Texas.
De 1995 à 1998, elle a fondé et dirigé le Choeur International de Bordeaux, qui rassemblait 60 choristes venus de divers horizons.
De 1998 à 2003, elle a fondé et dirigé le Choeur International des Nations Unies, toujours à Houston, Texas. Puis travaillé comme chef des choeurs d'une troupe d'opéra professionnelle de Houston, Opera in the Heights.
Michèle Lhopiteau-Dorfeuille, de retour en France après un séjour de trois ans au Tchad où elle a fondé un choeur mixte franco-tchadien, dirige actuellement deux ensembles : Chantemonde à Villamblard (Dordogne) et l'Ensemble Vocal Hémiole à Mérignac (Gironde).

format : 15x21
180 pages
ISBN : 978-2-915651-05-8
Prix de vente public : 49.00€

53.90 € TTC
(port et emballage compris)