Territoires du politique

Être Girondin La Démocratie Du Quotidien
Jean-Luc Gleyze

Être Girondin c’est, tout à la fois, évoquer une origine géographique, se reconnaître dans un mode d’organisation de l’État et, forcément, s’inscrire dans une histoire politique et institutionnelle pluricentenaire. Girondin, incontestablement le président du conseil départemental de la Gironde, Jean-Luc Gleyze l’est à plus d’un titre : la naissance, la culture, la passion des lieux, la saveur des échanges, la préférence donnée à la périphérie par rapport au centre, la modération de l’expression au service d’une conviction profonde, véritable airain forgé tout à la fois par l’expérience et la volonté.

Dans ce livre d’entretiens Jean-Luc Gleyze, président du plus grand département de France depuis le mois de mars 2015, dresse un tableau enlevé et vivant d’une collectivité territoriale toujours menacée quand se lève le vent de la réforme censée rationaliser le trop fameux « mille feuilles » politico-administratif français. Au final, lorsque retombent pression et passion réformatrices, quand les effets de manche de la rhétorique politique ont cessé de produire leurs effets, une fois que le réel a repris ses droits, autrement dit quand les intentions s’y sont heurtées (« Le réel c’est quand on se cogne » disait Lacan), le département est « toujours là ».

Jean-Luc Gleyze explique ici que la fidélité à son département n’est pas qu’une histoire de registre d’état-civil dans un chef-lieu de canton des Landes  girondines, c’est aussi une conscience d’être et la reconnaissance d’avoir. D’être à la tête d’une institution porteuse de sens et d’avoir la possibilité d’expérimenter, pour peu qu’on l’y autorise, des formes nouvelles de gouvernement, d’inventer des politiques publiques originales et profondément novatrices. Parce qu’il est plus qu’urgent de conclure un nouveau « pacte Girondin », un vrai celui-là, pas le morceau choisi d’un discours performatif ; parce que la Gironde n’est pas (encore…) une île et parce qu’il est impératif d’essayer de mesurer la résilience des territoires, dans ce département : il faut lire et écouter la parole politique de Jean-Luc Gleyze. On y trouve un témoignage, une analyse et une espérance. 

Jean-Luc Gleyze est président du département de la Gironde.

Jean Petaux est docteur habilité à diriger des recherches en science politique. Il est directeur de la Communication, des Relations extérieures et institutionnelles de Sciences Po Bordeaux.

 

En librairie en octobre 2019,

format : 13x20
192 pages
ISBN : 9782356876645
Prix de vente public : 16.00€

17.60 € TTC
(port et emballage compris)